lanciathesis-clubdefrance.fr
lanciathesis-clubdefrance.fr

VOTRE AVIS

LANCIA THESIS CLUB DE FRANCE

4 nov. 2013
Afficher 4 commentaires
Ajouter un commentaire

6. INTERNATIONALES LANCIA THESIS TREFFEN : 15 - 16 SEPTEMBRE 2012

Suite à l'invitation lancée par nos amis du Thesis Treffen, nous étions deux équipages du Lancia Thesis Club de France à participer au 6ème rassemblement du groupe allemand. Ce meeting organisé sur les journées du 15 et 16 Septembre 2012 s'est déroulé à Arnstadt, dans la vallée de Thuringe et à Erfurt. La manifestation comptait exactement 47 Lancia Thesis, un record absolu d'affluence pour le Thesis Treffen et plus d'une centaine de participants venus du plusieurs pays. En effet, on comptait des équipages néerlandais, belges, français (2 uniquement), italiens, suisses, slovaques et naturellement allemands.

SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012

Après un périple de 450 kilomètres, nous sommes arrivés sur la Festplatz d'Eisenach où nous avons pu faire connaissance avec l'ensemble des participants autour d'une collation et admirer nos 47 Lancia Thesis toutes plus belles les unes que les autres. LeThesis Treffen avait organisé de petits essais et épreuves d'habilité (pour les volontaires bien entendu) de la "nouvelle" Lancia Thema au sein d'un petit circuit.

Aux alentours de 12h30, le cortège s'est dirigé vers le parking du musée Autowelt Eisenach situé face à l'ancienne usine Opel. Une marche d'une dizaine de minutes avec les participants du meeting nous a mené vers la Old Malthouse, une ancienne brasserie où nous avons écouté attentivement l'histoire de la ville d'Eisenach de l'Antiquité jusqu'à nos jours. Cette cité de 40 000 habitants abrite de nombreuses curiosités. Place forte au Moyen Age, c'est cette période qui porta cette ville à son apogée puisqu'elle était un point incontournable au niveau du commerce et des échanges. La Renaissance fût une période plus sombre pour Eisenach qui connut un déclin économique important jusqu'au 17ème siècle. Ville natale du virtuose Jean Sébastien Bach, elle devient par la force des choses un haut lieur culturel et l'endroit de séjour du duché de Saxe. Le 19ème siècle apporta un essor industriel considérable à la ville avec l'apparition par exemple de VEB Automobil Eisenach (AWE), constructeur automobile racheté au début du 20ème siècle par BMW. La cité voit son développement s'accentuer par l'installation de nombreuses infrastructures (services publics, banques, gare ferroviaire,...) et la mise en place de lieux dédiés au bien être et au divertissement.

Après les évènements tragiques de la Première Guerre Mondiale, Eisenach se voit rattachée au land de Thuringe. Le développement de la cité s'accentue avec l'apparition de nouveaux quartiers. Lorsqu'en 1935 Adolf Hitler prend le pouvoir, la ville compte de nombreux communistes en raison de sa forte industrialisation. Eisenach continue à s'accroitre puisque des hôpitaux, des faubourgs ainsi que les premières autoroutes relient la ville aux grandes cités voisines. A partir de 1940, BMW emploie des prisonniers politiques au sein de ses ateliers. Les nombreux bombardements à cette période délicate endommagent Eisenach qui se voit rattachée à la Zone d'Occupation Soviétique (future République Démocratique Allemande). Avec la RDA, la ville voit naitre la marque automobile Wartburg (1955-1991) ainsi que de nombreuses industries techniques et agro-alimentaires. Haut lieu touristique (plusieurs millions de visiteurs chaque année), Eisenach est mondialement connue pour ses infrastructures culturelles et ses festivals musicaux. Comptant aujourd'hui plus de 40 000 habitants, la ville est également très active avec pas moins de 4000 entreprises dont la plus importante demeure Opel qui assemble dans ses ateliers le modèle Corsa 3 portes.

A la suite de cette présentation assez exhaustive, nous avons déjeuné entre 14h et 15h30 dans la Cour de la Brasserie avec au menu deux spécialités: la saucisse grillée Thüringer Brastwurst et la côte de porc marinée et grillée Rostbrätel. Après cet excellent barbecue, nous nous sommes dirigés vers le Autowelt Eisenach qui se trouve dans les anciennes installations de Wartburg.

Cette entreprise présente entre 1955 et 1990 à Eisenach a produit 1 700 000 véhicules qui ont été commercialisés essentiellement en Allemagne de l'Est. Auparavant, ce constructeur produisait des automobiles qui étaient des rebadgeages de BMW baptisés EMW. En Allemagne, la dénomination commerciale des véhicules produits à Eisenach était Automobilwerk Eisenach, les modèles destinés à l'exportation étaient eux badgés Wartburg. Constructeur de véhicules assez robustes et bon marché, la marque a fait preuve de grande modernité jusque dans les années 1970. Le modèle le plus célubre de l'entreprise est la Wartburg 311 qui a été produite à plus de 210 000 exemplaires entre 1955 et 1965. Les années 1970 et 1980 voient une période d'immobilisme s'instaurer àAutomobilwerk Eisenach. En effet, les modèles évolulent peu ou pas au niveau technique et stylistique. Quelques retouches de modernité permettent de doper les ventes mais conduiront la marque vers le déclin dans les années 1980. L'accord commercial avec le géant Volkswagen pour équiper les Wartburg de motorisations modernes redonne espoir à la marque d'Eisenach, malheureusement le prix de vente des véhicules ayant fortement augmenté, la marque continua à voir ses ventes diminuer avant que les installations ne soient fermées puis rachetées par Opel en 1990.

Vers 17h00, à la suite de cette intéréssante visite, le groupe de 47 Lancia Thesis se dirigea vers la vallée de Thuringe pour une ballade de près de 75 kilomètres à travers les villages et forêts. Ce périple nous a permi de découvrir cette montagne magnifique qui regorge de très beaux panoramas. Vers 19h45, nous sommes arrivés à Arnstadt à notre hôtel le Brauhaushotel pour diner tous ensemble avant de visionner quelques clichés et vidéos pris durant cette journée. La soirée s'est poursuivie par de longues discussions autour d'un bon brevage local: la bière!

DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 2012

Après un petit déjeuner bien copieux servi au sein du restaurant, nous nous sommes rassemblés vers 9h dans la cour de l'hôtel pour prendre quelques photographies des véhicules et des équipages et bien entendu pour discuter et échanger dans une très belle ambiance . Nous avons vers 9h30 pris la direction d'Erfurt après un arrêt obligé à la station service... Une Thesis est gourmande et pouvoir conduire à 200km/h oblige un réapprovisionnement plus précoce! Qu'importe, nous nous sommes tous acquittés de "la douloureuse" avec le sourire au lèvre! La difficulté de la journée du dimanche était importante: savoir garder le cortège de 47 Thesis ensemble dans une ville de 200 000 habitants sachant que le parcours comptait pas moins de 26 feux tricolores avant d'arriver à destination.

Arrivés à Erfurt, nous avons eu le privilège d'accéder avec nos Thesis à un passage d'habitude reservé aux grandes instances avant d'arriver dans la cour de la citadelle de Petersberg. En effet, le Thesis Treffen nous a permi d'emprunter le chemin officiel pris par la chancelier Helmut Köhl lorsqu'il était encore en fonction. C'était une belle surprise du groupe allemand qui n'a pas manqué de faire tourner les têtes des passants surpris de voir ce long cortège assez atypique. Après avoir stationné nos véhicules, nous avons fait plusieurs photos de groupe puis nous avons retrouvé notre guide pour une visite commentée de la ville qui a pris près de 2 heures. Erfurt est la capitale de la Thuringe et compte plus de 200 000 habitants. Dès le Moyen Âge, cette cité s'est distinguée par sa situation à la frontière de l'empire Carolingien ce qui amena la ville à devenir un point incontournable pour les échanges commerciaux. Dès l'an 1004, une communauté hébraïque s'est installée à Erfurt: c'est l'une des plus ancienne d'Europe. L'ancienne synagogue située dans le centre historique témoigne du riche passé de la communauté juive. Au 13ème et 14ème siècle, la ville devient un des endroits les plus importants en Allemagne et s'enrichie par le commerce du pastel qui lui permet de fonder une grande université. A ce titre, Erfurt demeure un grand centre d'études de l'Empire grâce à l'appui du Pape Urbain VI. La période du 15ème, 16ème et 17ème siècle voit se développer encore d'avantage la ville malgré un terrible épisode de peste qui emporta la moitié des habitants en 1683. Lors du Recès d'Empire de 1802 et comme dédommagement, après un accord entre la France et la Prusse, Erfurt est donnée au roi de Prusse. Cependant, après la guerre de 1806 et les défaites prussiennes d'Iena et Auerstaed, les troupes impériales entrent dans la ville le 16 octobre 1806. Les 12 000 défenseurs et la forteresse de Petersberg sont remis aux Français.  Erfurt est donc prise à la Prusse et devient la capitale de la Principauté d'Erfurt et dépend directement de l'Empereur. En 1808, Napoléon 1er et le Tsar Alexandre s'y donnent rendez vous dans le but de renouveler l'alliance qui existait entre eux depuis le traité de Tilsit. Erfrut est assiégée et prise par les troupes autrichiennes, prussiennes et russes en 1814. Au congrès de Vienne en 1815, Erfurt est incorporée au royaume de Prusse tandis que le reste de la principauté rejoint le grand duché de Saxe-Weimar-Eisenach. Dès le 19ème siècle, Erfurt s'industrialise et la culture du haricot s'y développe. En 1906, Erfurt qui dépasse les 100 000 habitants acquiert le statut de grande ville. Lors de Première Guerre Mondiale, 3579 habitants périssent dans les combats. La Ville n'est pas intégrée en 1920 au Land de Thuringe sur le refus de l'était libre de Prusse de perdre la ville. De ce fait, la capitale de Thuringe est donc Weimar. En 1933, les nazis arrivent au pouvoir et Erfurt devient en 1938 une des plus grandes garnison du Reich. Pendant la nuit de Cristal, la synagogue est incendiée et la communauté juive compte près de 800 personnes qui vont essayer d'émigrer. Les malchanceux mourront après avoir été déportés. Entre 1939 et 1945, de 10 000 à 15 000 prisonniers de guerre sont utilisés comme travailleurs forcés dans les usines et industries locales. Le 12 avril 1945, la ville est prise par la IIIème Armée du Général Patton. Le 3 Juillet, les troupes américaines quittent la ville qui alors partie de la zone d'occupation soviétique de l'Allemagne de l'Est. Les travaux de déblaiement et de reconstruction commencent petit à petit. En 1948, Erfurt devient la capitale du Land de Thuringe. Lorsque ce dernier est supprimé en 1952, Erfurt devient chef lieu du district homonyme. Le 19 Mars 1970, le Chancelier Ouest Willy Brandt et le Président du Conseil des Ministres de l'Est Willi Stoph se rencontrent  Erfurt. Il s'agit de la première réunion de ce genre depuis la division de l'Allemagne. Willy Brandt est acclamé par la foule à la fenêtre de son hôtel face à la gare au grand dam de ses hôtes. Après la réunification, la ville devient la capitale de l'Etat rétabli de Thuringe par un vote du parlement de l'état en 1991. L'Université et l'Evèché catholique sont refondés dès 1994.

Le passé fastueux de cette magnifique ville est encore bien visible de nos jours. La cathédrale d'Erfurt située à côté de l'église Saint Séverin domine une immense place piétonne théâtre de nombreuses manifestations. L'architecture du centre ville est riche de bâtiments aussi grandioses que bien entretenus. C'était un plaisir découvrir cet endroit et ne serions trop vous recommander de faire étape à Erfurt lors d'un de vos voyages.

La manifestation s'est poursuivie dans un restaurant italien au décor somptueux baptisé "Pavarotti". Nous avons déjeuné ensemble avant de nous saluer tous pour rentrer dans nos régions respectives. C'est non sans émotion que nous avons laissé nos amis et connaissances avec comme désir celui de se retrouver au second rassemblement du Lancia Thesis Club de France!

A vous tous participants et organisateurs, et plus particulièrement à Tina et Thomas, Alex et Michaël et leurs enfants, à Ivo ainsi qu'à notre cher ami Armin, nous tenons à vous remercier chaleureusement pour ces bons moments en votre compagnie, pour votre gentillesse et votre sympathie, pour la qualité du programme que vous avez offert et pour passion qui nous unie toutes et tous:Thesis.

VIVA LANCIA THESIS

                                                                                                                                                                                                                             Guy et Jonathan

TREFFEN 2012
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© lanciathesis clubdefrance